Get Firefox! Viewable with any browser! Valid HTML 4.01! Valid CSS! OpenOffice.org
Text size: 

Netiquette à observer dans USENET et les Mailing Listes

...ou encore : que faire et que ne pas faire en public :o)

AVANT-PROPOS :
Le nombre d'endroits où on renvoie les gens vers la version originale de ce document est en train d'augmenter sensiblement. J'ai donc pensé que ce serait une bonne idée de dire que les recommendations ci-après ne s'appliquent pas uniquement dans un environnement linuxien. Oui, je sais que l'URL de cette page commence avec le mot "Linux" mais c'est simplement le nom du serveur où je l'ai publiée, rien de plus. Ce document est valable absolument partout où la clarté et la précision sont importantes.

Avant de partir en courant et en hurlant "on veut me censurer !", asseyez-vous et réfléchissez deux minutes. Lisez le document, puis indiquez-moi un seul endroit où on vous dicte ce que vous pouvez et ne pouvez pas dire. Ça y est, vous en avez trouvé ? Pas encore ? Non. C'est normal. Il n'y en a pas. Par contre, ce qu'on vous dit est comment formuler vos missives. Tout ce qu'on vous demande est quelques minutes pour lire ce document, et ensuite un petit effort pour rédiger vos messages d'une façon ordonnée et directe afin de leur donner le plus possible de chances d'être lus et de recevoir l'attention de quelqu'un d'autre au lieu d'envoyer le sac de n½uds que ce serait autrement (en particulier si vous utilisez un client e-mail de chez Microsoft).

Merci de votre attention !


Sont énumérées ci-dessous quelques règles que vous devez essayer d'observer quand vous utilisez les ressources publiques que sont les newsgroups (USENET) et les mailing listes (ou encore les listes de diffusion). Ces règles sont conçues avec une seule chose à l'esprit : la politesse envers les internautes avec qui vous partagez ces ressources. Ne pas observer ces règles fera, au mieux, que les autres trouveront que vous manquez de considération, sinon qu'ils vous prendront pour un imbécile de premier ordre. Certains internautes plus "entraînés" vous prendront même pour ce qui s'appelle un troll (quelqu'un qui poste des commentaires dans le seul et unique but de susciter la polémique). A long terme vous finirez dans les listes noires de ces braves gens, ce qui n'est vraiment pas le but recherché.

Vous pouvez éviter ce genre de situation en respectant ces quelques petites règles de base :

  1. NE CRIEZ PAS ! Il se peut qu'un texte rédigé entièrement en majuscules vous paraisse plus clair, plus simple à lire, mais tout le monde va comprendre que vous êtes en train de CRIER, ce qui n'est pas très poli dans un lieu public. Bien entendu, rien ne vous empêche de mettre en majuscules un mot par ci et par là, mais pas le message entier !

    D'autres méthodes pour mettre en valeur des mots sont :
    Les astérisques - un mot entouré d'astérisques sera affiché par certains clients mail et news (et interprété par les gens) en gras. Donc, si vous écrivez : "mon café est *plus* fort que le sien", tout le monde comprendra : "mon café est plus fort que le sien".

    Le "souligné" - un mot entouré de caractères de soulignement "_" signifie que le mot devrait être souligné. Si vous écrivez : "je _veux_ regarder la télé", on comprendra : "je veux regarder la télé".

    Barres de fraction - vous pouvez faire comprendre aux gens qu'un mot doit être en caractères italiques en l'entourant de barres de fraction. Vous pouvez donc écrire : "ce programme /devrait/ faire ce que tu veux" et on comprendra : "ce programme devrait faire ce que tu veux".
  2. Pour commencer un nouveau fil de discussion, ne vous contentez pas de répondre à un message envoyé par quelqu'un d'autre en changeant la ligne "Objet" du message. Tous les clients e-mail ne se comportent pas nécessairement comme le vôtre et certains trieront les messages correctement en fonction des entêtes "Message-ID:", "In-Reply-To:" et "References:" qu'ils contiennent. Seuls les clients e-mail qui ne respectent pas les normes Internet trient les messages par ligne "Objet" et appellent ça un tri par fil de discussion (appelé thread). Si vous répondez simplement à un autre message en changeant la ligne "Objet", tous les entêtes participant au "threading" resteront intacts et votre message sera malgré tout affiché comme une réponse au message auquel vous avez effectivement répondu. Vous venez de voler le thread.

    Vous vous lésez doublement en procédant de la sorte. Premièrement, ceux qui suivent un thread ne veulent pas voir de message qui ne le concerne pas apparaître au milieu. Les plus pacifistes entre eux effaceront votre message sans le lire, les autres pourraient vous mettre en liste noire, et certains vous demanderont (non sans énervement) d'apprendre à poster. Deuxièmement, ceux qui ne s'intéressent pas au thread que vous venez de voler auront dit à leurs clients mail/news de l'ignorer, ce qui fait qu'ils ne verront même pas votre message.

    Si vous voulez vraiment commencer un nouveau thread, utilisez la fonction "Nouveau message" de votre logiciel de mail/news. Vous commencerez alors vraiment un nouveau thread, sans aucun entête dans le nouveau message pouvant le rattacher à un thread précédent.
  3. Ne multipostez pas. Le fait de vous abonner à plusieurs listes de diffusion et/ou newsgroups en rapport avec vos centres d'intérêt est certes une bonne chose car vous recherchez toutes les sources possibles d'informations. Croyez-vous vraiement que vous êtes la seule personne à le faire ?

    Si vous postez votre question à toutes les listes que vous connaissez il y a une forte probabilité que plusieurs personnes, generalement les "gourous" sur qui vous comptez, verront votre message autant de fois que vous l'aurez posté. Quand ils en auront détruit le quatrième exemplaire ça va commencer à les agacer et ils finiront par ignorer votre question pour passer à la suite. Ce n'est vraiment pas l'effet recherché...

    Arrêtez vous trente secondes et réfléchissez à votre question, puis aux particularités de chaque liste de diffusion et newsgroup que vous suivez. Postez votre question d'abord à l'endroit où vous pensez avoir le plus de chances de recevoir une réponse. S'il n'y a pas de réponse au bout d'un jour ou deux, postez-la ailleurs. N'étalez pas la question partout sur l'Internet du premier coup.

    Il se peut, par contre, que vous ayez de bonnes raisons de poster la même information à plusieurs endroits, par exemple pour faire une annonce - mais demandez d'abord la permission aux propriétaires des listes au préalable, et indiquez clairement que le message est multiposté en ajoutant un tag [CROSSPOST] ou [MULTIPOST] en début de ligne "Objet:" ou en début du corps du message.
  4. Ne postez pas en HTML. Vous ne devriez pas le faire pour plusieurs raisons :
    • Le HTML gonfle le poids du message à 3 fois sa taille normale, voire même plus, sans rien ajouter au contenu du message. La bande passante coûte cher pour certaines personnes.
    • Les virus qui s'exécutent tout seuls, sans que l'utilisateur n'ait besoin d'extraire de pièce jointe et l'exécuter manuellement, fonctionnent à cause du HTML justement. De ce fait, certaines personnes rejettent tout ce qui est HTML.
    • Selon le "dialecte" de HTML que votre logiciel de mail utilise, tout le monde ne pourra pas relire ce qu'il a généré.
    • Dans le monde Unix et dans les lieux de discussion technique en général, beaucoup de personnes utilisent des logiciels de mail qui ne gèrent pas du tout le HTML de toutes façons.

    Les pages suivantes (en anglais) donneront davantage d'explications :
    HTML mail is evil!
    Why HTML in E-Mail is a Bad Idea
    The ASCII Ribbon Campaign
  5. Assurez-vous que vos lignes ne font pas plus de 72 à 76 caractères de longueur.
    Ici aussi, ne partez pas du principe que tous les logiciels de courrier électronique se comportent comme le vôtre. Ils ne font pas tous passer le texte à la ligne suivante s'il dépasse la largeur de la fenêtre !
    Vous avez trouvé commode de lire la ligne ci-dessus ?

    Imaginez maintenant ce que vont penser les autres si vos messages ne sont qu'une suite de lignes qui dépassent de l'écran...

    Inutile d'en rajouter.

    Si votre logiciel de mail/news ne peut pas passer automatiquement à la ligne, ayez la courtoisie de le faire manuellement avant d'envoyer votre message.
  6. Ecrivez au bon endroit et excisez ce qui est sans rapport !!! Le top-posting est la manie qu'ont certaines personnes de poster leurs réponses au-dessus (!!!) de la question en citation. C'est complètement idiot parce que l'ordre logique des écrits est inversé et parce que les lecteurs sont obligés de defiler ver le bas pour extraire l'essentiel de la discussion avant de remonter en tête de message et lire la réponse.

    Envoyer un "moi aussi !" au pied d'un message de plus d'une centaine de lignes ne vaut pas mieux parce que les lecteurs se voient obligés de défiler plusieurs pages avant de trouver une ligne de texte qui n'ajoute rien de constructif à la discussion. Un seul mot vient à l'esprit pour décrire cette situation : frustrant.

    La façon de procéder s'appelle "inline-posting" où on insère ses commentaires immédiatement après le texte cité qu'on est en train de commenter, en ayant pris soin de "nettoyer" le texte original et n'en garder que le nécessaire pour qu'une autre personne puisse relire le message plus tard et comprendre la discussion sans pour autant l'avoir suivie au moment où elle a eu lieu. Le résultat final est quelque chose qui se relit presque comme une conversation avec les questions et les réponses dans le bon ordre.

    Vous trouverez davantage d'explications sur le top-posting et inline-posting dans ces pages (aussi en anglais):
    The Absolute Beginner's guide to Usenet - FAQ - Top Posting
    Top posting vs. bottom posting
    Dan's Mail Format Site | Quoting | Bottom Posting
  7. Par pitié, essayez de NE PAS MASSACRER LA LANGUE FRANÇAISE. Des abbréviations comme on les utiliserait dans un SMS telles que "GKC mon clavier" ne sont pas nécessaires dans un e-mail où on n'est pas limité à 160 caractères et le rendent quasiment illisible. Pourquoi ? Parce que le français est une langue qui ne se lit pas phonétiquement. C'est aussi la raison pour laquelle un texte devient vite illisible si on mélange imparfait, participe passé et infinitif à tout va ou si on utilise un homophone du mot voulu. Par exemple, on est presque obligé de lire la phrase suivante à haute voix si on veut la comprendre : "Hier soir, je n'est pas pus voire le film parce qu'ont ais sortie en boite pour dansé."

    Si vous arrivez a repérer les huit fautes dans cette phrase vous devriez être en mesure de ne pas les faire vous-même.
  8. Concernant les SIGNATURES:

    Nombreux sont ceux qui terminent leurs messages avec une signature. Cette signature peut comporter des renseignements d'ordre pratique comme les instructions pour obtenir la clé GnuPG publique de l'auteur, ou alors une touche d'humour.

    N'en faites pas un roman. Sa longueur ne devrait pas excéder 4 lignes mais personne ne va rouspéter si elle en fait 5 ou 6. Essayez toutefois de ne pas dépasser de beaucoup cette limite.

    La signature elle-même doit être séparée du corps par un délimiteur de signature. Ce délimiteur est normalisé : "-- " (deux tirets suivis d'un espace) seuls sur une ligne. Tout ce qui est au-dessus de ce délimiteur sera affiché. Le délimiteur lui-même, ainsi que tout ce qui le suit, sera retiré du texte en citation quand on se sert d'un logiciel qui reconnaît le délimiteur en tant que tel pour répondre à un message contenant une signature. Quelques logiciels de courrier/news n'afficheront même pas la signature lors de la visualisation d'un message qui en contient une.

    Si vos correspondants se plaignent que vos messages sont vides, faites très attention à ce que vous envoyez et à l'endroit où vous mettez le "-- " et, comme d'habitude, ne partez pas du principe que les logiciels utilisés par tout le monde se comportent comme les vôtres. Par exemple, Microsoft Outlook et Outlook Express sont totalement incapables de gérer les signatures (ni le texte cité et le passage à la ligne de façon intelligente d'ailleurs) sans recourir à un soutien tiers tel que "QuoteFix" (qui existe en deux versions : QuoteFix pour MS Outlook et QuoteFix pour MS Outlook Express).

    Enfin, gardez toujours à l'esprit que certains systèmes automatisés de gestion de mailing listes tels que mailman, majordomo, ecartis etc. continueront à essayer de traiter les lignes composant votre signature s'ils ne rencontrent pas de délimiteur "-- ".
  9. CITEZ CORRECTEMENT.

    Quand vous répondez à un message, presque tous les logiciels de mail/news mettront en citation le corps du message auquel vous répondez. La mise en citation consiste à insérer quelques lignes attribuant le texte cité à son auteur et à insérer une marque de citation (généralement "> ", un signe "plus grand que" suivi d'un espace) en marge du texte cité.

    Cette mise en citation fait deux choses fondamentales :
    1. Identification de la personne à qui vous répondez, et
    2. Attribution du texte en citation à son auteur et du texte nouveau à vous.

    L'utilisation d'un logiciel de mail/news qui ne gère pas les citations correctement va très certainement finir par invoquer la loi de la tartine de beurre, et vous enverrez un message dans lequel vous semblerez attribuer un texte d'une connerie monumentale à une personne qui préférerait mourir que de l'écrire.
  10. N'ECRIVEZ PAS DIRECTEMENT AUX PARTICIPANTS sauf s'ils vous le demandent explicitement ou si l'objet du message que vous voulez envoyer sort du cadre de la discussion en cours.

    Une discussion qui a commencé sur un newsgroup ou sur une liste de diffusion, bref dans un lieu public, doit rester dans ce lieu public. Beaucoup de participants dans les mailing listes préfèrent recevoir un seul mail contenant les messages de la journée (forme appelée digest) pour ne pas encombrer leurs boîtes d'entrée. Certains préfèrent même ne recevoir aucun mail et suivent les discussions dans les archives en ligne.

    Vous devez respecter le droit qu'ont ces personnes de décider ce qui entre dans leurs boîtes d'entrée. Ne pas le faire témoigne d'un manque de respect semblable à ce dont les spammeurs font preuve.
  11. Ne positionnez pas d'entête Reply-To: dans les messages envoyés à une mailing liste.

    Les serveurs gérant les listes de discussion sont généralement configurés de manière à ce que les réponses aux messages postés à la liste soient elles aussi dirigées vers la liste, et ce dans le but de maintenir le caractère public de la discussion. En effet, elle devrait rester dans le public si elle y a commencé, sauf si la discussion commence à virer hors sujet pour la liste de diffusion en question. Le serveur y parvient de l'une de deux façons.

    La méthode la plus répandue est d'insérer des entêtes spéciales dans les messages transportés par le serveur (voir RFC2369). Un logiciel de messagerie qui comporte une fonction "Répondre à la liste" (ils l'ont presque tous) observera ces entêtes et dirigera la réponse à un message les comportant vers la liste de diffusion publique au lieu de l'envoyer à la personne qui à envoyé le message d'origine.

    Une autre méthode (un peu barbare) est d'insérer un entête "Reply-To:" qui aura pour effet de diriger les réponses aux messages vers l'adresse donnée, celle de la liste publique. En ajoutant vous-même un entête "Reply-To:" vous outrepassez les règles dictées par le serveur et vous exigez qu'une réponse vous soit dirigée personnellement au lieu de passer par le lieu public qu'est la mailing liste. Bien entendu, si vous posez une question un peu hors sujet vous pouvez demander des réponses privées, mais faites-le clairement dans votre message au lieu de trafiquer les entêtes.

    Contrairement à ce que croient la plupart des gens qui utilisent un entête "Reply-To:", celui-ci n'est absolument pas nécessaire dans l'utilisation normale de l'e-mail. Il ne devient nécessaire que dans le cas où vous voulez qu'une réponse soit envoyée à une adresse différente de celle d'où vous envoyez votre mesage.

Annotations :

1 - "Multipost" et "Crosspost" ont des significations légèrement différentes. Le premier signifie envoyer plusieurs messages identiques, chacun à un destinataire différent. Le second signifie envoyer le même message à plusieurs destinataires en les énumérant tous dans les champs À:, Cc: et Cci: du message. Les deux sont à éviter.

La page originale en anglais se trouve ici.

NAVIGATION:
>> /misc
>> /

Powered by Apache on Slackware Linux
Powered by Apache / Slackware Linux

Last update: 06-MAY-2008 06:59:00 UTC
This page has been served 14448 times since 23-NOV-2003